Que recherchez-vous ?

Article

Utiliser la télémédecine dans son exercice

Dernière mise à jour :
Date de publication
12/12/2019
Visuel
Photo extraite d'un reportage vidéo sur la téléconsultation en pharmacie
Accroche
Le terme "télémédecine" regroupe plusieurs types de prise en charge qui utilisent les nouvelles technologies. Celles-ci contribuent à faciliter l'égal accès aux soins et permettent notamment un gain de temps pour les professionnels de santé.
Corps de texte
Contenu du bloc éditorial

Qu'est-ce que la télémédecine ?

La télémédecine contribue à répondre à des défis comme le vieillissement de la population, le suivi régulier – et exigeant – des maladies chroniques, les inégalités d'accès aux soins… Elle ne se substitue pas aux actes médicaux habituels : elle leur est complémentaire et apporte des solutions.

Les pharmacies, par la proximité qu'elles offrent à la population, ont un rôle à jouer dans le développement de la télémédecine grâce à la téléconsultation.

La téléconsultation – ou consultation à distance

Elle permet à un professionnel médical d'effectuer une consultation à distance d'un patient.
Un professionnel de santé peut être présent auprès du patient et, le cas échéant, assister le professionnel médical au cours de la téléconsultation (exemple : suivi des plaies chroniques par un spécialiste).

Les pharmacies peuvent proposer des téléconsultations tout en préservant la confidentialité des données, ainsi qu'une assistance au médecin téléconsultant pour la réalisation des actes nécessaires à l'examen clinique.

Dans quelles conditions ?

Tous les patients peuvent bénéficier de la téléconsultation. Ils doivent être informés des conditions de réalisation et donner leur consentement.
Cette modalité de consultation doit être préalablement convenue entre le patient et le médecin.

Les conditions à respecter sont les suivantes :

  • la prise en charge doit s'effectuer dans le respect du parcours de soins ;
  • le pharmacien doit disposer d'un espace permettant de préserver la confidentialité des échanges ;
  • le pharmacien doit disposer des équipements nécessaires à la vidéotransmission, à la bonne installation des patients et à la réalisation de certains actes pour un éventuel examen clinique (tensiomètre, oxymètre, stéthoscope et otoscope connectés) ;
  • il peut, à la demande du médecin, lui transmettre des données complémentaires, comme, par exemple, les valeurs tensionnelles.

Pour quelle rémunération ?

Une rémunération spécifique annuelle est versée aux pharmaciens impliqués dans le déploiement des téléconsultations.

Qui contacter ?

Pour des conseils sur l’installation et l’utilisation de votre équipement, contacter votre correspondant Sesam-Vitale  au sein de votre caisse d’assurance maladie.

Contenu du bloc éditorial

Bloc Guichet unique