Quels sont les territoires concernés

Si vous prévoyez une installation, ou si vous exercez dans des territoires identifiés comme manquant ou susceptibles de manquer de professionnels, vous pouvez bénéficier de différentes aides ; référez-vous également à la rubrique : "Quelles aides ?"

Il existe plusieurs zonages pour l'octroi de ces aides
:

Le "zonage médecin" publié le 7 mars 2018 définit :
- Des Zones d'Intervention Prioritaire qui servent de base pour l'octroi des aides de l'Assurance Maladie définies dans le cadre de la convention médicale  et de certaines aides fiscales (PDSA) et des aides relevant  des ZAC

- Des Zones d'Action Complémentaire qui servent de base à l'octroi d'aides  de l'Etat et des collectivités territoriales ( Contrat d'Engagement de Service Public (CESP), contrat de praticien territorial de médecine générale (PTMG), contrat de praticien territorial de médecine ambulatoire (PTMA), contrat de  praticien territorial de remplacement (PTMR) soutien à l'exercice regroupé…) et des aides des collectivités territoriales.

Les "zonages conventionnels" spécifiques aux infirmiers, masseurs-kinésithérapeutes, sages-femmes, orthophonistes et chirurgiens-dentistes libéraux.
Ils correspondent à un classement des territoires en 5 niveaux, qualifiés de "très sous dotés" à "sur dotés" ; les territoires les moins dotés sont la référence pour l'attribution des aides à l'installation pour ces professions, relevant de l'Assurance Maladie.

D'autres dispositifs d'aides non appuyés sur ces zonages existent :

- Aides liées à un autre type de zonage, non spécifique au secteur de la santé, par exemple, les zones de redynamisation urbaine (ZRU) ou zones urbaines sensibles (ZUS)…
- Aides non liées à une zone géographique d'installation, par exemple certains financements FIR …

N'hésitez pas à contacter votre référent installation, pour toutes précisions.