Je suis masseur-kinésithérapeute

Photo d'une kiné avec sa patiente

1 - Inscription au Tableau de l'Ordre

Vous devez commencer par vous rapprocher du Conseil de l’Ordre de votre département d’exercice, pour faire enregistrer votre diplôme et obtenir un numéro identifiant RPPS, unique et pérenne.

L’ordre vous remettra une attestation d'inscription au Tableau de l'Ordre, sur laquelle figurent notamment votre n° RPPS (Répertoire Partagé des Professionnels de Santé) et votre lieu d’exercice. Cette attestation, qui vous donne le droit d’exercer la profession de médecin, doit être présentée lors de votre rendez-vous avec l’assurance maladie.

La délivrance de votre carte CPS est faite automatiquement lors de votre inscription auprès de votre Ordre. Elle vous sera adressée par l’ASIP Santé.

Pensez à déclarer au Conseil de l'Ordre toute modification (état-civil, coordonnées) et tout changement dans votre activité : nouvelle activité libérale, changement de statut juridique, transfert d'activité dans un autre département, cessation d'activité...

2 - Affiliation auprès de l'Assurance Maladie

Vous devez ensuite prendre un rendez-vous auprès de la caisse d'Assurance Maladie dont vous dépendez, pour faire enregistrer votre activité libérale.

Pour en savoir plus sur les démarches, référez-vous au site de l'Assurance Maladie.

3 - Immatriculation auprès du Centre de formalités des entreprises (URSSAF)

Dès le début de votre activité professionnelle, vous devez vous immatriculer auprès de l'URSSAF de votre lieu d'exercice.

Pour plus d'informations sur les formalités, et le niveau de votre protection sociale vous pouvez télécharger le guide URSSAF des praticiens et auxiliaires médicaux conventionnés.

4 - Inscription à la caisse de retraite

L'adhésion à la caisse autonome de retraite et de prévoyance des infirmiers, masseurs-kinésithérapeutes, pédicures-podologues, orthophonistes et orthoptistes (CARPIMKO) est obligatoire pour tout masseur-kinésithérapeute inscrit à l'Ordre et exerçant en libéral.

5 - Souscription d'une assurance responsabilité civile professionnelle (RCP)

Cette souscription est obligatoire pour tout professionnel de santé exerçant à titre libéral.