Fiche détaillée

Le 22.01.2016

Etude sur l’affectation des étudiants en médecine reçus aux ECN 2015

Consultez l'étude réalisée par le service de la démographie des professionnels de Santé de l’ARS IDF

A l’issue des épreuves classantes nationales (ECN) de 2015, 8477 étudiants en médecine ont été affectés à un poste d’interne au plan national, dont 1511 en Ile-de-France.

Sur le plan national :

  • La nouvelle promotion de 2015 est composée de 21% d’étudiants issus des UFR franciliennes, de 76,5% d’étudiants ayant effectué leurs deux premiers cycles en province et de 2,5% d’étudiants européens.
  • Parmi les 8783 postes proposés, 96,5% ont été pourvus. Les postes restés vacants sont des postes de médecine générale, de santé publique, de médecine du travail, de biologie médicale et de psychiatrie. Contrairement aux années précédentes en 2015, deux postes en pédiatrie, un poste en spécialités médicales et un poste en gynécologie obstétrique n’ont pas été pourvus. Ces nouveaux postes vacants concernent en revanche des postes ouverts au titre du Contrat d’Engagement du service Public (CESP).

Sur le plan régional :

  • 1565 postes ont été ouverts en 2015, dont 660 en Médecine Générale (soit 42% de l’ensemble des postes).
  • Au niveau régional, comme au niveau national, le taux de vacance est de 3,5%. Les postes non pourvus en IDF concernent les spécialités de médecine du travail (9 postes non pourvus sur 30), de médecine générale (44 postes sur 660) et la pédiatrie sur (1 poste sur 90).
  • Sur les 1511 étudiants affectés en IDF : 72% ont suivi leurs études de deuxième cycle en IDF, 23,4% en province et 4,6% dans un pays de l’union européenne.
  • Parmi les étudiants affectés dans la région, 59,4% sont des femmes. Elles sont majoritaires dans l’ensemble des disciplines sauf dans les spécialités chirurgicales, l’anesthésie réanimation et la biologie médicale.
  • Concernant les flux, 38,6% des étudiants issus des UFR franciliennes quittent la région d’IDF pour effectuer leur internat. Les départs portent principalement sur trois spécialités : la médecine générale, les spécialités chirurgicales et les spécialités médicales.
    La médecine générale représente 31% des départs. Les régions de départ sont plus particulièrement les régions du sud, du sud-ouest et de l’ouest. Ce sont pour beaucoup des départs volontaires puisque ceux-ci correspondent à des internes dont le rang de classement permettait le choix en Ile-de-France. 31% des départs concernent les spécialités médicales et 15% les spécialités chirurgicales pour lesquelles les régions concernées sont surtout les régions du nord-ouest et de l’ouest.

Téléchargez l'étude