Les 400 Médecins Généralistes dans les territoires prioritaires

Les « 400 médecins généralistes », c’est quoi ? 

Il s’agit d’une mesure issue de la réforme du système de santé Ma santé 2022 qui vise à apporter dès aujourd’hui une réponse concrète en matière d’accès aux soins dans les territoires en difficulté

Cette mesure permet la création et le soutien de 400 postes de médecins généralistes dans toute la France, offerts à des médecins titulaires d’un diplôme de médecine générale et ayant validé leur thèse pour :

  • un exercice partagé ville / hôpital
  • un exercice de médecin généraliste salarié

Pour qui ?

Ils s’adressent en priorité à des médecins terminant leur cursus de 3ème cycle en novembre 2019.

Dans quelles structures ?

  • La partie hospitalière de votre activité peut être effectuée dans un hôpital de toute nature, que ce soit un établissement public ou privé de santé, avec ou sans but lucratif / d’un centre hospitalier (CH), d’un centre hospitalier universitaire (CHU) ou d’un établissement de l’AP-HP.
  • Les postes devront proposer un temps ambulatoire au sein d’une structure libérale (en tant qu’associé ou collaborateur d’un cabinet libéral ou d’une MSP, ou en tant que médecin assistant libéral) ou sous la forme salariée d’un centre de santé ou d’un médecin libéral (collaboration salariée). 

Dans quels territoires ? 

Les postes à exercice partagé ville / hôpital sont organisés autour de 2 lieux d’exercice distincts. L’exercice ambulatoire devra être situé dans un territoire prioritaire, en vertu du zonage démographique médecins publié le 7 mars 2018 : Zones d’Intervention Prioritaire (ZIP), Zones d’Action Complémentaire (ZAC), Quartier Prioritaire de la politique de la Ville (QPV).

Quelle répartition de mon temps est possible ?

Les postes sont à temps partagé : ils peuvent s’effectuer à mi-temps (50% à l’hôpital, 50% en ville) mais sont modulables selon les projets professionnels des jeunes médecins et les besoins des structures qui l’accueillent. Cela est toutefois limité à une répartition 60/40 (avec au choix 60% à l’hôpital et 40% en ville ou l’inverse 40% à l’hôpital et 60% en ville).

Quels types de contrats peut-on me proposer ? Je peux prendre le statut que je veux ?

Plusieurs types de contrats / statuts sont possibles, à l’hôpital comme en ville :

  • Possibilités à l’hôpital : exercice dans un hôpital public sous un statut de praticien hospitalier contractuel ou exercice dans un hôpital privé (avec ou sans but lucratif) sous un statut variable selon le choix de l’établissement : vous serez rémunéré(e) sur la base de ce que perçoit un praticien hospitalier au 2ème  échelon, selon le temps que vous y consacrez, soit :
    • 30 245,59 euros bruts annuels pour un temps partiel à 60% (6 demi-journées hebdomadaires)
    • 25 204,66 euros bruts annuels pour un temps partiel à 50% (5 demi-journées hebdomadaires)
    • 20 163,72 euros bruts annuels pour un temps partiel à 40% (4 demi-journées hebdomadaires)
  • Possibilités en ville : exercice libéral (installation ou collaboration ou statut de médecin assistant libéral) : votre rémunération dépendra du nombre d’actes que vous effectuerez ; ou exercice salarié (en centre de santé ou en contrat de collaboration en cabinet libéral) : vous percevrez une rémunération mensuelle fixe à négocier avec votre employeur.

Pour combien de temps dois-je m’engager ? 

La mesure dure 2 ans maximum. Des contrats d’un an renouvelable vous seront proposés avec la ou les structures qui vous emploie(nt), que ce soit l’hôpital ou la structure ambulatoire si vous avez choisi d’être salarié(e) en ville.

Je suis encore interne, suis-je concerné(e) ? 

En tant qu’interne, vous êtes concerné(e) si vous êtes diplômé(e) à la fin de l’année universitaire (juin 2019) et que vous présentez et obtenez votre thèse avant la rentrée universitaire de novembre 2019. 

Je suis sous contrat d’engagement de service public, suis-je concerné(e) ? 

Il vous est tout à fait possible de candidater à ces postes. L’activité au sein de territoires prioritaires nécessaire à l’accomplissement de votre contrat sera comptabilisée au prorata de votre exercice en ambulatoire soit 60%, 50% ou 40% de des deux années effectuées.

 

Pour qui ?

Ils s’adressent en priorité à des jeunes médecins généralistes intéressés par l’exercice ambulatoire non installés, remplaçants, ou encore à des médecins isolés souhaitant améliorer leur confort d’exercice et leur qualité de vie.

Dans quels territoires ? 

Les postes salariés se situeront au sein des territoires prioritaires, c’est-à-dire des territoires qui connaissent des difficultés d’accès aux soins en vertu du zonage démographique médecins publié le 7 mars 2018 : Zones d’Intervention Prioritaire (ZIP), Zones d’Action Complémentaire (ZAC), Quartier Prioritaire de la politique de la Ville (QPV).

Je suis médecin généraliste voulant exercer en ville, pourquoi voudrais-je être salarié ? 

Devenir médecin généraliste salarié vous offre un confort d’exercice et une protection sociale avantageuse vous permettant notamment de concilier plus facilement vie professionnelle et vie de famille. 

Ce statut vous permet également de consacrer l’ensemble de votre activité professionnelle à soigner sans avoir à vous occuper des contraintes administratives. 

Qui peut me salarier ? 

Plusieurs solutions sont possibles : vous pouvez être salarié par un centre de santé, un hôpital ou un médecin libéral (dans le cadre d’un contrat de collaboration salariée). 

Suis-je obligé(e) d’être salarié(e) à temps plein ? 

Il vous est tout à fait possible d’être salarié à temps partiel avec toutefois un minimum de 50%

Quelle sera le montant de ma rémunération ? 

Le montant de votre rémunération est fixé par l’employeur et précisé dans chaque offre d’emploi.

Pour combien de temps dois-je m’engager ? 

La mesure dure 2 ans mais il vous est tout à fait possible, voire encouragé, de vous engager plus longtemps avec la structure si celle-ci le propose.  L’objectif de ce dispositif est de pérenniser votre emploi dans des territoires qui en ont particulièrement besoin. 

Quels types de contrats me seront proposés ? 

Vous signerez un contrat de travail classique avec la structure qui vous emploie (centre de santé, hôpital, médecin libéral). Vous pourrez signer un contrat à durée déterminée (CDD) ou indéterminée (CDI) selon votre projet et la proposition de votre futur employeur.

 


Où puis-je poster une offre et comment puis-je candidater à l’une de ces offres ?

  • Pour les employeurs, il suffit de contacter votre ARS qui publiera les offres d’emploi sur la plateforme RemplaFrance. 
  • Pour les médecins candidats, les offres déjà disponibles se trouvent sur la plateforme RemplaFrance. Il vous suffit de candidater comme une offre d’emploi classique.

La saviez-vous ?

 

Vous pouvez cumuler ces mesures avec les aides conventionnelles et les aides d’Etat (PTMG ou PTMA).

En revanche, bénéficier de ces différents avantages pendant vos deux années d’exercice (aide démographique et PTMG) implique d’y renoncer pour l’avenir. Ainsi, si vous décidez d’opter pour un exercice libéral à l’issue de ces deux années, vous ne serez par exemple plus éligible au CAIM, dont il n’est possible de bénéficier qu’une seule fois, ni au PTMG, dont on ne peut bénéficier que pendant deux ans maximum.