Episode infectieux dans une collectivité de personnes âgées (IRA)

L’ARS est en charge de la surveillance des signalements des cas groupés d’IRA (infection respiratoire aiguë) et de GEA (gastroentérite aiguë) dans les établissements médico-sociaux en saison hivernale . 

Chaque année, l’ARS en collaboration avec l’InVS-CIRE et l’ARLIN  diffuse les documents utiles à la prévention, la surveillance et la prise en charge des cas groupés d’IRA et de GEA, destinés aux  établissements médico-sociaux.

Le dispositif de signalement à  plateforme de veille et d’urgence sanitaire de l’ARS permet aux établissements médico-sociaux de faciliter les investigations étiologiques et  de bénéficier d’un soutien dans l’ajustement des mesures d’hygiène.

Parmi les mesures de prise en charge, l’importance de la réalisation rapide d’un diagnostic virologique par des tests rapide d’orientation de diagnostic (TROD) ou des tests moléculaires est à souligner. Dans le cadre de la prévention de l’antibiorésistance,  il est en effet indispensable de limiter l’ utilisation abusive des antibiotiques.

Pour déclarer un épisode de cas groupés d’infections respiratoires aiguës (IRA) en collectivité de personnes âgées

En établissements non rattachés à un établissement de santé

Tout épisode de cas groupés d’IRA doit être signalé dès que possible à la plateforme de veille et d’urgence sanitaire de l’ARS Ile-de-France par mail, fax ou téléphone, selon les critères de signalement ci-dessous.

Fiche de signalement de cas groupés d'infections respiratoires aiguës (IRA) en collectivité de personnes âgées (la partie bilan final de cette fiche sera complétée à la fin de l'épisode et envoyée à l’ARS 10 jours après le dernier cas sauf pour la coqueluche).

En établissements rattachés à un établissement de santé

Tout épisode de cas groupés d’IRA doit être signalé à l’ARS Ile-de-France et au Cclin via e-SIN, selon les critères de signalement ci-dessous.

Définitions*

Définition de cas d’IRA

Critères de signalement de cas groupés

Les signes et symptômes suggestifs des IRA du sujet âgé comportent une association ou succession :

- d’au moins un signe fonctionnel ou physique d’atteinte respiratoire basse (mal de gorge, rhume, toux, dyspnée, douleur thoracique, sifflement, signes auscultatoires récents diffus ou en foyer) ;

- et d’au moins un signe général suggestif d’infection (fièvre, sueurs, céphalées, arthralgies).

Au moins 5 cas d’IRA dans un délai de 4 jours (en dehors des pneumopathies de déglutition) parmi les personnes résidentes.

 * Source : HCSP, juillet 2012

Outils d’aide à la gestion

Détection des cas groupés

Utiliser la feuille de surveillance pour répertorier chaque jour vos nouveaux malades et visualiser ainsi aisément la constitution d’un début d’épidémie.

Diagnostic

Fiche de conduite à tenir et recherches étiologiques devant la survenue de cas d'IRA ou GEA en EHPA

Afin de permettre d'améliorer la précocité de détection de l'origine grippale en période épidémique, il est préconisé d'utiliser des tests d’orientation de diagnostic rapide (HCSP juillet 2012).

Il est donc nécessaire que les établissements s’en procurent en début de saison hivernale pour une utilisation sans délai en cas de survenue de cas groupés d'IRA.

Kits pédagogiques en EHPAD : kit 1 - kit 2

Liste non exhaustive de tests d’orientation de diagnostic rapide grippe - Mis à Jour en décembre 2015 : Ce tableau informatif décrit les caractéristiques des dix premiers  tests qui ressortent du Rapport final d’évaluation des tests rapides d’orientation diagnostique TROD  des virus influenza A et B-  (rapport  ci-joint dans la rubrique réglementation /rapport ).

Gestion des épidémies

Check-list – gestion épidémie IRA

Tableau de recenssement des cas d’IRA

Mesures de contrôle