Présentation générale du cursus médecine

Schéma du cursus médecin

Les études de médecine sont réparties en 3 cycles et durent entre 9 et 11 années.

• Un 1er cycle de 3 ans

La 1re année d'études est appelée PACES (Première Année Commune aux Études de Santé).
Elle est commune aux 4 filières : médecine, dentaire, pharmacie, maïeutique. À l'issue de cette 1re année, les étudiants peuvent passer chacun des 4 concours. Le numerus clausus (NC) annuel fixe le nombre d'étudiants pouvant poursuivre ces études.
Pendant les 2e et 3e années du premier cycle, respectivement DFGSM2 et DFGSM3, les enseignements de Sciences Fondamentales sont poursuivis et complétés par des stages d'initiation.

• Un 2e cycle de 3 ans

Durant les 3 années suivantes qui correspondent au 2e cycle (DFASM1, DFASM2 et DFASM3), les enseignements sont répartis entre les stages hospitaliers et des cours à la Faculté.
À l'hôpital, l'étudiant participe à l'activité hospitalière à travers des stages hospitaliers et des gardes. Il doit également accomplir un stage auprès d'un ou de plusieurs médecins généralistes agréés maîtres de stage des universités.

• Un 3e cycle de 3 à 5 ans

Le 3e cycle ou internat, d'une durée de 3 à 5 ans, est ouvert aux étudiants ayant validé le 2e cycle. Il est conditionné par le passage des épreuves classantes nationales (ECN), en fin de 6e année (DFASM3), qui permettent à l'intéressé de choisir, en fonction de son classement, la spécialité qu'il souhaite poursuivre ainsi que son C.H.U de rattachement. 31 spécialités sont enseignées.

Ce cycle d'études se déroule sous forme de stages successifs de 6 mois pour une durée globale de 3 à 5 ans.

Ces stages se déroulent essentiellement à l'hôpital, mais certaines maquettes de formation, dont celle de médecine générale, permettent également des stages en ambulatoire, chez un médecin généraliste en cabinet libéral, en centre de santé ou encore en maison de santé.

À l'issue de ce 3e cycle, les internes obtiennent un diplôme d'études spécialisées (DES) permettant l'exercice exclusif de la spécialité considérée. Titulaires de ce DES, ils obtiennent le diplôme d'État de Docteur en médecine, après avoir soutenu une thèse, leur permettant ainsi une inscription à l'Ordre des médecins en vue de l'exercice de la spécialité.

Les internes peuvent également demander à s'inscrire dans une formation aboutissant à l'obtention d'un diplôme d'études spécialisées complémentaires (DESC) : ce complément de formation leur reconnaît soit une compétence ne permettant pas un exercice exclusif (exemples : nutrition, allergologie, médecine d'urgence…) soit une qualification permettant un exercice exclusif (ex. : spécialités chirurgicales, mais également gériatrie ou la réanimation médicale).

À l'issue de ce cursus, le diplôme d'État de docteur en médecine est délivré.


Liens utiles